Aidez à restaurer les terres dégradées et déforestées de la Méditerranée et à lutter contre le changement climatique

Avec 1€ vous aidez à restaurer 1m²




Votre don aidera à restaurer 12 zones prioritaires incendiées ou désertifiées, de la Réserve de Biosphère Intercontinentale de la Méditerranée, au sud de l’Espagne, jusqu’à l’île Sainte-Marguerite, face à la ville de Cannes. Avec votre don vous redonnez vie à la nature et vous protégez le climat.

Nous créons la Ceinture Verte Méditerranéenne, une importante initiative pour restaurer les terres dégradées et déforestées de la Méditerranée, une des régions du monde qui souffre le plus du changement climatique.
Nous avons déjà restauré 60.000 hectares et planté plus de 47 millions d’arbres.
Lire plus

 

L'ONU APPELLE À RESTAURER LES TERRES DÉGRADÉES POUR AIDER À SAUVER LE CLIMAT

La Ceinture Verte Méditerranéenne répond à l’appel de l’ONU pour restaurer 350 millions d’hectares de terres dégradées et déforestées – équivalant à 6 fois la France – d’ici 2030. Cela éliminerait de l’atmosphère 5% des émissions mondiales de CO2 chaque année. C’est une action sans précédent pour restaurer la nature et lutter contre le changement climatique, principale menace à notre bien-être et à celui des générations futures.  L’action de chacun est importante pour restaurer les terres et protéger le climat.




Restaurer les terres dégradées et déforestées de la Méditerranée c’est créer un espace de vie pour la nature. Un espace de vie qui protège aussi le nôtre par toutes les ressources que la Méditerranée nous donne.

Restaurer c’est rétablir l’intégrité écologique des terres dégradées ou déforestées, avec les plantes, animaux, micro-organismes qui font la richesse des écosystèmes. Là où il y a des sources et des rivières, la restauration améliore la qualité et la quantité de l’eau qui arrive à nos villes.

La restauration prends différentes formes: réhabilitation du sol, plantation, entretien des arbres, assistance aux jeunes pousses issues de la régénération naturelle, mise en place de mesures anti-incendie (frange de terrain sans arbres, chemins avec fossés), traitements sylvicoles pour préserver la qualité des forêts, création de corridors écologiques pour le déplacement des espèces…

Pour être qualifié de forêt, le terrain doit avoir une superficie supérieure à 0,5 hectare (5.000 m²) avec des arbres de plus de 5 mètres sur au moins 10% du terrain ou des arbres pouvant atteindre cette hauteur.

Les restaurations se calculent par hectare (10.000m²). Le coût des restaurations varient selon l’état du terrain, l’accessibilité et les techniques utilisées (travaux faits à la main, mécanisation).

La restauration des terres peut se faire tout au long de l’année. Cependant, les travaux de plantation se font principalement du début de l’automne au début du printemps afin de profiter des pluies et des basses températures pour assurer la croissance des jeunes arbres et leur éviter un stress hydrique.

L’absorption du CO2 (dioxyde de carbone) est faite par le sol, le sous-sol et la végétation (arbres, buissons…). La capacité d’absorption se calcule par surface restaurée, sur une période en général de 20 à 50 ans. Elle est plus élevée dans les régions humides et plus faible dans les régions de climat méditerranéen (Méditerranée, Californie..) où cependant les restaurations sont urgentes en raison des incendies et de l’impact du changement climatique sur le sol et la végétation.

En répondant à l’appel de l’ONU vous participez à une action mondiale pour la nature. .